Horse canyon Backpaking
Distance parcourue 25 miles (40 km) minimum sur 2 jours (12 miles le premier jour et 13 miles le deuxième jour). rajouter 2km pour le détour vers Tower ruins
Description Il s'agit ici de la version backpacking qui est le seul moyen de pouvoir aller jusqu'au fond du canyon en considérant que 40km dans une journée est une distance déraisonnable.

Thierry Lagarde: Arrivés au trailhead force est de constater que le vent est fort et glacial donc pas évident de faire les bons choix de vêtement donc il faut prévoir le plus large possible = polaire, coupe vent gore tex et bonnet car la nuit prochaine c’est -6 degré qu’il est prévu !!!!  nous nous chargeons modérément en eau car la températures est autour de 10 / 15 degrés max prévue mais nous ne pouvons pas à priori compter sur une source d’eau sauf à avoir de la chance avec des pools stagnantes. Durant la première partie de sable profond et sables mouvants nous sommes doublés par un pickup avec une caravane sur la benne et quelques centaines de mètres plus loin il sont englués dans les sables mouvants et impossible de sortir de là seuls. Nous avions envisagé de faire les 2,5 premiers miles jusqu’à peekaboo avec le 4 runner mais finalement nous avons pris la bonne décision. Avec le vent et l’alternance de soleil et nuages la température ressentie varie beaucoup et je ne vais pas arrêter d’enlever et remettre le polaire pour finalement le ranger définitivement dans le sac. La marche se fait quasi intégralement dans le sable plus ou moins profond donc fatigant et éprouvant pour les chevilles et les tendons. Après avoir passés les 2 premères arches, skull arch et paul bunyans potty ainsi qu'une jolie ruine quasiment à hauteur du sentier sur la gauche de celui-ci, nous observons à distance Anchor et gothic arch qui ne sont pas très photogéniques.  Le 2ème objectif de la journée est d’aller voir les 2 panels de 11 faces et 13 faces. Le premier se trouve dans trail canyon et j’avais estimé l’endroit d’après les explications de M.Kelsey dans son livre sur canyonlands. Une fois sur place la recherche n’est pas si évidente car ce recoin dans le canyon est assez vaste. Nous nous élevons et j’arrive finalement à repérer le panel grâce au 600mm de mon sony RX10M3. Ce panel est très en hauteur et semble très difficile d’accès (pente raide d’éboulis entre autre). Nous nous contenterons donc de vue au zoom qui sert de jumelles. Peu après, de  retour sur le chemin principal nous trouvons un raccourci et là nous tombons sur une pool assez imposante qui nous permet de faire le plein en eau (point d’eau indiqué sur la carte). Nous arrivons peu après à un champ de cottonwood qui fera un camp de fortune car les spots ne sont pas légions (pas de spot de camping officiels comme dans salt creek). Direction ensuite le side canyon qui abrite les 13 faces. Là j’ai les coordonnées GPS mais nous mettrons un bon quart d’heure à trouver comment se frayer un chemin dans la végétation en s’éraflant de partout pour accéder au panel qui est bien caché et très bien conservé. Après 12 miles dans le sable on est un peu fatigué et on se décide à monter le camp sous les cottonwood non loin de là, à l’embouchure de ce side canyon et du canyon principal qui mène à castle et Fortress arch. Il y a pas mal de vent et comme le sol meuble avec le sable il nous faut aller chercher des pierres, rares dans le coin, pour stabiliser les sardines de la tente autoportante que nous allons inaugurer (Big agnes fly creek HV UL3).  Le temps de monter le camp la température baisse vite et on supporte le bonnet et le polaire. Même si le risque de croiser un ours est faible j’accroche tout de même la nourriture en hauteur à un arbre. Heureusement avec la tombée de la nuit, le vente tombe (indiqué par les prev météo) et nous passerons une nuit calme mais glaciale sans beaucoup dormir. Olivier a un duvet donné pour confort à -12° mais malgré cela il a froid. De mon côté j’ai un duvet donné pour -1° confort. J’ai mis un sous vêtement mérinos sur le dessus, un collant pour les jambes, chaussettes grand froid point 6 et bonnet mais au fur et à mesure de l’avancée de la nuit j’aurais de plus en plus froid et je me refuse à mettre le polaire en plus dans le duvet car quand je sortirais je n’aurais plus d’autre couche à ajouter et vais avoir encore plus froid….. en se levant tous les 2 vers 1H le matin pour aller pisser on mesure bien le froid extérieur. Quand on se remet dans le duvet on a la sensation d’avoir chaud mais cela ne dure pas !!!! je vais dormir un peu sur le matin et du coup rater le lever pour aller à castle arch pour le lever de soleil. Tant pis, nous aurons tout de même une belle lumière et pas de vent ce matin là. Cette arche est magnifique mais fragile comme en témoignent les rochers au sol tombés de la partie horizontale. Je ne serais pas surpris qu’elle s’écroule dans quelques années. Pour fortress arch l’accès est plus facile et très jolie également bien que très différente de castle arch. Au retour nous passerons par le panel des 9 faces qui est nettement moins bien que les 2 autres.  Cette escapade matinale nous a pris quasiment 5 miles avant retour au camp de base pour remballer et nous mettre en route pour faire le chemin inverse qui fera 13 miles au total donc 25 miles en tout assez fatiguants car je pense qu’entre le poids des sacs (on d’enfonce encore plus dans le sable !!!) et le sable mou cela doit bien rajouter une dizaine de km par rapport à une marche sur terrain dur sans sac lourd.

Olivier Roche: C’est un backpacking qui offre une grande variété dans ce qu'on peut y voir (arches, petro, ruines, canyons) et en plus ces différents centres d'intérêt se répartissent assez bien sur le long du hike. Le premier tiers le long de la piste allant a peekaboo est moins intéressante mais heureusement assez rapide. En été, ce hike est inenvisageable car mis à part la pool que nous avons trouvée (probablement à sec en été) il n'y a absolument pas d'eau à partir de peekaboo. Avril est donc idéal pour y aller. Au niveau de la fréquentation, on ne peut pas dire qu'il y avait foule (2 voitures croisées sur la piste jusqu'à peekaboo et un groupe de 3 personnes vers paul bunyans potty au retour). Au-delà de Paul bunyans potty, on ne doit pas dépasser quelques dizaines de personnes par an !  Le "chemin" menant à 13 faces montre d'ailleurs que la végétation a repris ses droits même si les rangers essaient de préserver ces petro en ne maintenant pas le chemin. C’est fou le nombre d'arches exceptionnelles qu'il y a dans les needles et les marches, très souvent exigeantes pour y aller, les rendent encore plus rewarding ! Et puis elles sont toujours entourées de ces falaises colorées qui prennent une teinte chaude au lever et coucher de soleil. Et enfin on peut les admirer dans le calme absolu (ce qui n'est pas le cas dans Arches NP..). Le mode backpacking a donc tout son sens ici, à la fois en matière de logistique mais surtout pour s'imprégner de la meilleur façon possible de l'endroit.  En levant la tête, nous avons aperçu pas mal de ruines situées dans des endroits totalement improbables. On s'est demandé plusieurs fois comment il a pu être possible d'y accéder, même avec des échelles. Au niveau de l'orientation, le GPS est indispensable car les side canyons se ressemblent et on se perd vite à compter les méandres du canyon principal. C'est un peu comme dans The Maze. D'ailleurs, au niveau de l'ambiance c'est plus proche de The Maze que des Needles.
Bref, ce hike est bien plus fatiguant que les miles annoncés peuvent le présager (merci le sable mou) mais offre un très bon rapport effort/intérêts.

Difficulté
Intérêt
 
  Horse canyon Backpacking  (52 Diapositives)     [Page 1 sur 4] :: Atteindre  
   
   
   
  Skull arch  
  Skull arch  
  Skull arch  
   
   
  Paul Bunyans Potty  
  Paul Bunyans Potty  
  Paul Bunyans Potty  
  Paul Bunyans Potty  
  Paul Bunyans Potty  
  Tower ruins  
  Tower ruins  
  Tower ruins  
  Vous avez atteint la première page Vous avez atteint la première page           Page suivante Dernière page