Document sans titre

 

Commentaires par Philippe Schuler: Bien que la mesa de White Pocket soit visible de loin, l’extraordinaire petit plateau de slickrock qui est situé moins d’un kilomètre à l’Est est resté longtemps inconnu des visiteurs et des photographes (jusqu’en 2005) alors qu’il est utilisé depuis des décennies par les ranchers locaux car les « poches d’eau » qui s’y trouvent permettent au bétail de boire dans ce secteur totalement sec et désolé.

Il faut dire que la piste principale qui y mène n’est indiquée sur aucune carte topographique et que, même quand on la connaît, l’accès en 4x4 (obligatoire) reste difficile car on risque fort de s’y ensabler dans du sable particulièrement profond et mou à la saison sèche. On rencontre les mêmes difficultés que pour accéder à Coyote Buttes South secteur Cottonwood Teepees, puisque le trajet jusqu’à Poverty Flats est commun, mais avec en plus une difficulté supplémentaire constituée par une colline très pentue que l’on descend en 4x4 généralement sans difficulté à l’aller mais dont la remontée au retour n’est pas garantie. Si vous restiez ensablé là, vous seriez à des dizaines de km de toute âme qui vive en plein milieu du désert. Les plus téméraires qui souhaiteraient y aller quand même par leurs propres moyens (pas avec un seul 4x4 et en dehors de la saison sèche où les risques sont trop grands) auront intérêt à s’arrêter avant la descente de la colline et à faire les derniers 3,5 km à pied. Il y a aussi la possibilité d’y aller avec un outfitter comme pour Coyote buttes South (voir les infos dans la page consacrée à cet endroit). Des guides photographiques locaux (installés à Page) y organisent également des « workshops » photographiques à grands frais.

Il faut dire que cet endroit est vraiment unique avec un plateau de slickrock de dimension modeste mais tourmenté d’une manière très étonnante, offrant des formes surprenantes et de belles couleurs (surtout au lever et au coucher du soleil) émergeant d’une roche à dominante blanche. C’est tellement inhabituel qu’on se croirait vraiment sur une autre planète… sauf que depuis 2006 on y rencontre de plus en plus fréquemment des photographes, alors que les 2 fois où j’y suis allé nous étions absolument seuls (sauf la 2ème fois quand nous avons croisé un ranger sidéré de voir des étrangers dans ce secteur qu’il souhaitait tant garder secret). Les rangers envisagent à très court terme de placer cette zone sous un régime de permis équivalent à celui de Coyote Buttes

Commentaires par Thierry Lagarde: En planifiant le voyage de 2007 j'étais certain que White Pocket serait un des points forts du voyage et l'endroit m'a donné raison. Il s'agit pour nous d'un des must absolus de l'Ouest sauvage. Aucun paysage ne nous était apparu aussi torturé et d'un aspect digne d'une autre planète que cet endroit où l'érosion a réalisé une de ces plus belles œuvres. Les possibilités de photographie y sont énormes et on prend un plaisir fou à trouver les formes les plus délirantes. En ce qui nous concerne, ne voulant pas à raison prendre de risque en saison sèche de s'y rendre avec notre SUV, nous avons fait appel à un outfitter de Kanab (voir ci dessus) avec lequel j'étais déjà allé dans Coyote Buttes South et qui nous a conduit lors de cette longue journée à la fois dans Coyote Buttes South (Cottonwood section) et à White Pocket en fin d'après midi (préférable pour la lumière). Depuis que cet endroit est connu, de plus en plus de personnes s'y rendent et même si la fréquentation est confidentielle, il faut espérer que le BLM règule les visites avec un système de permis comme CBN ou CBS. En septembre 2009, nous n'avions pas prévu d'y retourner mais nous avons logé au Paria Outpost et pour nous remercier de leur avoir amené des clients pour les visites de CBS et White Pocket, Steeve et sa femme nous ont très gentiment proposés de nous emmener gratis le lendemain avec d'autres clients américains. Nous avons bien entendu accepté et redécouvert cet endroit hors du commun.

Conseils: En vous y baladant, ne vous perdez pas (le GPS est utile dans ce type d'endroit) comme ce photographe faisant partie d’un groupe accompagné mais que l’on n’a retrouvé que 2 jours plus tard fin octobre 2006, après une recherche mobilisant de nombreux rangers et un hélicoptère.

Situation: La carte ci dessous donne le chemin à suivre à Partir de Powerty Flat situé à environ 29 miles de la jonction avec l'US89 (voir accès détaillé à Powerty Flat sur la page consacrée à Coyote Buttes South).Une fois à Powerty Flat, prendre la piste vers le Nord Est pendant environ 6 miles jusqu'à White Pocket (après le point 2 indiqué sur la carte ci dessous, la piste n'est plus indiquée sur les cartes topographiques). Après 4 miles (entre les points 2 et 3 sur la carte), vous arriverez à la colline très pentue décrite ci dessus. White Pocket n'est situé qu'à 2 miles et il est alors possible de s'y rendre à pied en laissant votre véhicule au sommet de la colline.

Intérêt:

Difficulté Piste:

Difficulté rando:

Durée à consacrer: quelques heures et si possible

1 coucher et lever de soleil sur place

Commodités:

Logement: Page, Kanab ou Paria Outpost

Restauration: Page, Kanab ou Paria Outpost le week end