Document sans titre

 

Description

 

Philippe Schuler: Avec mes amis allemands, nous avons mis assez longtemps avant de trouver la localisation d’une très belle photo de Michael Fatali, intitulée « Happily ever After » et qui représentait pour nous le dernier secret de ce grand photographe puisque nous nous sommes rendus ou connaissons précisemment l’emplacement de toutes les photos qu’il expose dans sa superbe galerie de Springdale (petite ville à l’entrée ouest du parc de Zion) ou sur son site web. Michael Fatali fait une interprétation très artistique et colorée de la lumière du Southwest et ses photos ne laissent personne indifférent. Elles font aussi l’objet de contreverses en ce qui concerne le naturel des couleurs et la présence de lunes toujours idéalement placées.
Un ami américain nous a finalement accompagné dans le canyon caché mais comme celui ci est situé sur une réserve indienne où les photographes ne sont pas les bienvenus (même s’il est autorisé de prendre des photos de paysage dans les zones strictement désertiques), nous lui avons promis de ne pas dévoiler les coordonnées de cet emplacement ni d’appeler le canyon par son véritable nom lors de la mise en ligne de nos photos. Je respecterai donc cette promesse, en ne dévoilant rien sur ce site web et en ne répondant pas aux questions par e-mail à ce sujet. Cependant, comme un certain nombre de personnes recherchent activement ce canyon et certaines l'ont déjà trouvé, ce « secret » ne le restera plus longtemps. Espérons que les indiens ne fermeront pas l’accès à ce canyon (comme ils l’ont fait pour d’autres canyons comme celui de Kaibito quand il a commencé à recevoir la visite de photographes) ou ne le réserveront pas à des tours organisés onéreux (comme pour Canyon X).
En Juillet 2006, je n’ai pu rester que 2 heures dans cet etonnant canyon, car un impressionnant orage menaçait et nous avons du partir précipitamment pour ne pas risquer de nous embourber sur la piste qui allait devenir impraticable.

En septembre 2007, Elisabeth et moi sommes revenus en fin de journée explorer le second secteur malgré un temps menaçant tout autour du canyon. Après plus d’une heure de lumière terne, nous avons soudain bénéficié d’une lumière exceptionnelle avec de spectaculaires nuages d’orage éclairés par les derniers rayons du soleil et agrémentés d’un arc en ciel idéalement placé. C’était à la fois extrèmement beau, surnaturel et apocalyptique car tandis que l’orage tout proche grondait nous étions confrontés à un fort vent charriant du sable et de grosses gouttes d’eau, pas vraiment des conditions idéales pour photographier sereinement. Ce spectacle unique nous a poussé à rester l‘admirer jusqu’au bout puis, encore une fois, à partir précipitemment avant que l’orage ne soit sur nous.

Thierry Lagarde: J'ai eu la chance d'arpenter ces terres en juin 2007 et de découvrir ce merveilleux paysage qui fait penser à Little Egypt en plus vaste. Néanmoins, je n'ai pas pu explorer cet endroit à ma guise non pas à cause d'un temps menacant mais à cause des moustiques (sans compter la rencontre avec nos amis les reptiles qui ne sont il est vrai pas trop dérangés par les touristes dans cet endroit...). En effet, lors de notre visite avec Lysiane, les lieux en étaient infestés et le mot est faible. Même couverts de la tête au pied par 35°C et un taux d'humidité important, nous avons été dévorés. Je comptais rester jusqu'au coucher du soleil, mais les conditions météos non optimales (le temps était couvert) et les moustiques ont eu raison de nous. A moins que l'accès à ce canyon soit fermé, nulle doute que nous y retournerons cette fois ci j'espère avec des conditions plus propices à la découverte

durée à consacrer 2h
Difficulté piste
Difficulté
Intérêt
 
Main Canyon
Stormy Sunset
Boulders and rocks
  Main Canyon  
  Stormy Sunset  
  Boulders and rocks